La Syrie#ABoutDeSouffleEn Syrie, le nombre de cas positifs au covid-19 a triplé en l’espace de trois mois.

Le système de santé est submergé par la pandémie de COVID-19. Guerre et pandémie, le double fardeau des populations et des soignants syriens. La Syrie subit actuellement la vague la plus importante de COVID-19 qu’elle n’ait jamais connue.

Une situation incontrôlée qui nécessite une aide internationale d’urgence

Dans une Syrie en ruines après 10 ans de guerre, l’épidémie fait rage. Le variant Delta fait des ravages. La Syrie connaît une flambée épidémique de COVID-19 sur fond de guerre. C’est la double pleine. 

Une aide internationale d’urgence s’impose. Les hôpitaux, déjà dépassés par 10 ans de bombardements et d’un système de santé quasi-inexistant, sont saturés, les soignants sont débordés. Une situation incontrôlée qui nécessite une réponse dès à présent.  

Aujourd’hui, la  seule réponse à la COVID-19 en Syrie est de renforcer la capacité du système sanitaire, offrir aux soignants de réels moyens de soigner et de sauver des vies.

%

Seulement 3% de la population vaccinée dans le Nord-Ouest de la Syrie, ayant reçu au moins une dose de vaccins.*

%

Près de 100% de taux d’occupation des lits en réanimation ou dans les centres de traitement et d’isolation du COVID-19 dans le Nord-Ouest de la Syrie.*

Seuls 9 centres d’isolement et de traitement de lutte contre le covid-19 sur les 30 ouverts initialement sont encore fonctionnels par manque de financement.*

Le nombre de patients positifs au COVID-19 en Syrie. (Source : ACU Assistance coordination Unit)

43 594 cas supplémentaires de COVID-19 soit 100% d’augmentation en seulement 1 mois.*

Taux d’incidence en forte augmentation en Syrie qui atteint un nouveau pic épidémique (le seuil d’alerte en France est fixé à un taux d’incidence de 400).*

* chiffres Octobre 2021

La meilleure réponse au covid-19 : renforcer le système de santé en Syrie

Les enjeux principaux aujourd’hui en Syrie pour répondre à la pandémie du COVID-19 restent l’approvisionnement en équipements médicaux avec un manque crucial d’alimentation en oxygène et en matériel de protection, la prévention à travers la sensibilisation des populations, la formation des soignants pour la prise en charge des cas les plus sévères notamment en réanimation. D’autre part, il est indispensable d’assurer une continuité de service au sein des centres de santé et dans les hôpitaux pour soutenir l’afflux de patients COVID-19 et non-COVID-19. 

Triage, isolation, oxygène et formation sont donc au cœur du dispositif mis en place par l’UOSSM France dans son plan de lutte contre la COVID-19 en coordination avec les instances civiles de santé dans le Nord-Ouest et Nord-Est du pays.

Équipements sanitaires

pour les laboratoires, les personnels soignants et les patients

Équipements sanitaires

Apporter des équipements essentiels aux soignants et aux patients pour la prévention et la protection face au virus : masques, blouses, gants, consommables médicaux, kits d’hygiène, gel hydroalcoolique et le matériel nécessaire pour la réalisation des tests (kit d’extraction, microtubes à centrifuger…).

Bouteille d'oxygène

L’alimentation en oxygène est aujourd’hui ce qui manque le plus en Syrie

Bouteille d'oxygène

L’alimentation en oxygène est aujourd’hui ce qui manque le plus en Syrie. Il manquerait près de 400m3 d’oxygène chaque jour pour couvrir les besoins quotidiens. Concentrateurs, cylindres ou générateurs d’oxygène, l’UOSSM France fournit aux hôpitaux et centres de santé plusieurs centaines d’équipements dédiés à l’alimentation en oxygène.

Formation et sensibilisation

La formation des soignants est au cœur de notre dispositif.

Formation et sensibilisation

La formation des soignants est centrale dans notre dispositif. Plusieurs sessions de formations ont été organisée que ce soit en visioconférence ou directement sur le terrain notamment à l’hôpital de Raqqa en juin dernier par le Pr Raphaël Pitti, responsable formation UOSSM France et le Dr Ziad Alissa, président UOSSM France, tous deux anesthésistes-réanimateurs. 140 soignants et agents de santé ont ainsi pu être formés à la réanimation mais aussi pour la sensibilisation des populations.

Découvrez le reportage réalisé par l’UOSSM France sur la situation du covid-19 dans les camps de la région d’Idleb

et|icon_quotations|{

Hassan Ahmed El-Muhammad, 42 ans

Trois ou quatre personnes sont mortes du virus ici. Il n’y a pas de traitement ni de moyens pour la prévention. Les gens continuent de mourir entre-temps, et les camps sont encombrés. Nous n’avons pas les moyens pour nous protéger et nous nettoyer. Personne ne pense à nous, que pouvons-nous faire?
et|icon_quotations|{

Manhal Tail Al-Rahil, 24 ans

Mon père est atteint de COVID-19 et il a passé vingt jours dans cet état. Tous les jours, on doit lui changer son oxygène mais nous n’avons pas les moyens pour payer le nécessaire. Une bouteille d’oxygène coûte entre 90 et 100 lires (9€) et je suis rémunéré 20 lires pour une journée de travail. Ce n'est pas assez. Je me suis endetté pour pouvoir lui fournir de l'oxygène.
et|icon_quotations|{

Umm Hussein, 60 ans

Il y a des gens qui ont eu le covid-19 et qui en sont morts. Nous n'avons pas de centre médical à proximité. Si nous voulons soigner une personne, nous ne pouvons pas car nous n’avons pas de centre médical. Nous avons besoin d'oxygène, de masques, de gants, de chauffages, besoin d'une ambulance... On meurt avant même d’accéder à l'hôpital.

URGENCE COVID-19
VOS DONS SAUVENT DES VIES

Grâce à votre don, bénéficiez de votre réduction fiscale de 66%

 

Bénéficiez de votre réduction fiscale de 66%

Votre don à l’UOSSM France est déductible à 66 % de votre impôt sur le revenu (dans la limite de 20 % de votre revenu net imposable). L’excédent net éventuel peut être reporté sur les 5 années suivantes. Vous devez effectuer votre don à l’UOSSM France au plus tard le 31 décembre de l’année en cours pour bénéficier de votre réduction d’impôt lors de votre déclaration de l’année prochaine.

“Dans le Nord de la Syrie, c’est le variant Delta qui prédomine. La  COVID-19 menace la santé de milliers de personnes. Aujourd’hui, nous voyons des enfants hospitalisés dans les hôpitaux avec des tests positifs, une symptomatologie sévère. Un nourrisson d’à peine 2 mois a été hospitalisé, un enfant de 6 ans  est décédé. 

La situation est catastrophique avec un taux d’occupation des lits de réanimation à 100%. Les hôpitaux sont saturés. Seulement 95 respirateurs sont disponibles dans le Nord-ouest de la Syrie. Un taux extrêmement faible de vaccination, avec seulement 3% de personnes ayant reçu les 2 doses du vaccin.“

Dr Jubran Durbas
Chirurgien vasculaire et médecin UOSSM France

Recevoir les actualités UOSSM France :

#ABoutDeSouffle

L’UOSSM, Union des Organisations de Secours et Soins Médicaux, est une ONG française et internationale dont la mission est de garantir aux populations affectées par la guerre en Syrie et aux réfugiés Rohingyas un accès permanent à des soins de santé de qualité et gracieux. Elle est le fruit de la détermination de médecins syriens et internationaux exerçant leur profession à travers le monde à répondre à l’urgence sanitaire dans ces pays.

Votre don est notre force. 66 % du montant de votre don au profit de l’UOSSM peut être déduit de votre impôt sur le revenu. Le plafond de la déduction s’élève à 20% de votre revenu imposable. Ainsi, un don de 100 euros ne vous coûte que 34 euros.
N° d’enregistrement SIREN : 302 518 667